Le Lavoir

L’hygiène étant une préoccupation du 19-éme siècle, le projet de bâtir un lavoir à Marles fut lancé dès 1872.
C’est à l’extérieur du village, sur la voirie Charlot qu’est creusée une fosse sur laquelle on construisit une charpente constituée de 11 poteaux, d’une lisse et de séchoirs. Cet édifice sommaire jouera son rôle jusqu’en 1897 date à laquelle un second projet, réfléchi par le maire M. Sablonnière vit le jour. Ce lavoir composé d’un bâtiment fermé, renforcé par dix contreforts et couvert d’un toit à bâtière et verrière pouvait accueillir 30 laveuses. A chaque angle du bâtiment, se tenaient un cabinet d’aisance, une buanderie avec chaudière à rebord, et une resserre à outils. Deux réservoirs alimentés par un puits de 10 m de profondeur et fonctionnant grâce à l’éolienne fixée sur une structure métallique et posée sur un petit édicule en pierre, permettaient de mettre en eau le bassin intérieur, une bonde de vidange assurait l’évacuation des eaux usées dans le ru de décharge. En 1923, le moulin à vent de l’élévateur fut remplacé par un moteur. Le lavoir fonctionna jusqu’au début des années 60, date à laquelle l’eau courante arrivait dans notre commune. A quelques mètres de la porte d’entrée, se tenait une mare servant d’abreuvoir aux vaches et aux chevaux. Elle fut comblée en 1974 par mesure de salubrité.
Le lavoir a fait l’objet de restaurations partielles en 2012, 2013, 2014, grâce à un partenariat avec l’association des Remparts Ile de France, la Mairie et l’association locale MARCH.
Le lavoir et l’éolienne ont été inscrits aux Monuments Historiques en 2014.